Appréhender le monde en noir & blanc

27 novembre 2018 By

Lors de ma dernière prestation en tant que photographe, je suis revenu avec environ 1200 clichés. En entamant le tri, je me suis aperçu que sans réfléchir, et comme à l’habitude, j’avais pris quelques images en noir et blanc, on field. Elles ne collent pas au cahier des charges, ne sont pas livrables, mais je les ai senties, sur le moment. Je les ai prises pour moi.

Force est de constater que je le fais à chaque fois, c’est probablement qu’il y a quelque chose qui satisfait mon regard de photographe. La question, c’est quoi ?

Un focus sur l’essentiel

On pourrait dire que le noir & blanc, c’est le retrait de la couleur. Ça n’est pas tout à fait exact, mais il faut bien constater que la couleur fait partie des éléments forts d’une image. Elle guide notre regard, participe à un équilibre global. Lorsqu’elle est retirée, on retourne à l’essentiel. En noir & blanc, on se doit de focaliser sur deux points essentiels : lumière et composition, la base de toute formation photographique.

D’une certaine manière, en créant une image en noir & blanc, en s’affranchissant de la couleur, on abrite son esprit des parasites. C’est là que l’on peut ressentir un regard, un geste photographiques qui vont au plus important.

Intemporel, mystérieux

Peut-être s’affranchit-on aussi des contraintes du présent ? Un paradoxe, certes, puisque la photographie est souvent une question d’instant présent !

Aujourd’hui, le noir et blanc c’est l’intemporel. Il nous vient du passé mais ne parait pas désuet pour autant. Clairement, une photographie en noir & blanc n’est pas une reproduction du réel, c’est l’essence même de la prise de vue que l’on appréhende : la subjectivité, l’unique du photographe. Une photographie en noir & blanc porte un autre sens, peut-être un peu mystérieux, à creuser.

Simple et complexe

Il est si simple à appréhender… On peut faire de la technique, mais le plus évident est de basculer ses appareils en mode noir et blanc pour s’y mettre en 5 minutes. Essayez ! Et pourtant, il faut des années pour s’y perfectionner. C’est un mode photographique qui est parfait pour apprendre par la pratique, pour élaborer des processus expérimentaux, et pour requestionner son regard régulièrement.

Les grecs avaient un mot pour désigner à la fois l’art et la technique : technè. La technique c’est bien faire, l’art c’est y mettre de soi. Le noir & blanc est une excellente approche de la technè, il empêche (presque !) de tomber dans le stéréotypé.

“Lorsque vous photographiez des gens en couleur, vous photographiez leurs vêtements. Lorsque vous les photographiez en noir & blanc, c’est leur âme que vous photographiez.” Ted Grant, photographe canadien

Certes, je ne vois pas le monde en noir et blanc, mais l’imaginer comme tel est une expérience qui participe de ma vision. Je vais continuer ces prises de vue, bien sûr. La question que je me pose, c’est est-ce que je vais commencer à les livrer aussi au client ?